l'épopée des 7 merveilles du monde

Publié le par lae

Bali : Kuta ou le commencement de l’épopée magique des 7 merveilles du monde.

Après un long trajet en bus, puis en ferry, nous voilà en terre balinaise, à Denpasar. Comme toutes touristes qui se respectent, nous allons nous faire avoir par le taxi qui nous amènera jusqu’à kuta (150 000IDR le trajet…), mais étant donné la surpopulation actuelle (Merci les Aoutiens de venir à Kuta…), nous allons le kidnappé pendant plus de 2h pour qu’il nous trouve un endroit décent et pas trop cher. C’est fait, l’endroit est décent, mais plutôt cher. Nous échouons donc le lendemain, au Legian Beach Bungalow, sans savoir ce qui allait nous attendre. Notre première impression est plutôt déplorable. Nous avons le sentiment de débarquer à Saint-Tropez mode surfeur australien (HORRIBLE !!!), et notre première envie est de fuir cet endroit le plus vite possible. Nous passons notre première journée à arpenter le sud de Bali en quête d’un petit coin de paradis. Mise à part spot de surfeur sans plage, ou resort familial friqué et perdu au milieu de rien, nous allons être déçues de devoir rentrer à Kuta sans aucune idée de secours. « Ok, on y reste 2j, pas plus, les temps d’attendre les filles et de partir vite le plus loin possible d’ici ». On entame notre troisième jour, et je vois la piscine de notre hôtel qui m’appelle de ses grands bras chlorés. « Les filles, je me baigne 2 min dans la piscine, et on va à la plage » dis-je. Finalement, on ne quittera pas la piscine pendant plus de 5 jours, et de toute façon, la plage, elle est moche, y’a plein de surfeurs, les vagues font 2 mètres et il y a plein de méduses (mais ça, on le savait pas encore). C’est autour de la piscine du Legian que nous allons faire la connaissance de Polo dit « blanchon » et de Vinz dit « Potro », tous deux expatriés en Australie depuis plus d’un an. Eux-mêmes se sont rencontrés au Legian 24h plus tôt. On papote, on rigole, la connexion se fait, « et ce soir on va où ? », « On va au Skygarden » nous disent-ils en cœur. Les filles nous rejoignent, nous voilà à 7 à présent. On s’est dénommé « Les 7 merveilles du monde », sans aucune prétention évidemment… Voilà, ça ne sera pas 2jours mais 5jours rythmés par la piscine la journée, jusqu’à ce que l’ombre gagne l’espace détente, puis nous nous trainerons jusqu’à la plage (à200m) pour apprécier le coucher de soleil,  ensuite le bui bui d’en face pour les Nasi/Mie goreng à 12 000 IDR, le reggae bar pour les happy hours et pour tester l’alcool local (l’Arak, une sorte de vin de riz… qui ronge petit à petit le cerveau… si si…) et enfin le Skygarden pour ses soirées endiablées sur 3 étages. Je n’en dirais pas plus sur Kuta, car tout d’abord il n’y a pas grand-chose à raconter, notre vie, comme vous pouvez l’imaginer était plutôt nocturne (et alcoolisée… pardon à nos mamans qui vont certainement lire assidument l’article…), festive et désorganisée. L’Inde semble lointaine… quelle revanche. En temps normal, j’aurai fui ce genre d’endroit, mais avec une bonne dose d’amis, une bonne entente, un peu d’alcool (hum hum oui je sais que l’on peut s’enivrer psychiquement sans alcool mais bon là..), un fond musical, plein de gens, une belle terrasse, et la soirée passe vite, et bien. On prend soin les uns des autres, et d’ailleurs, j’aimerai remercier : Myriam, pour ses qualités d’amie même à 5h du matin, toujours prête à vous tendre un bras, la rambarde d’escalier, qui a su soutenir Vinz plus d’une fois, Le bui bui dégueulasse de 4h du matin qui a su remplir le ventre de Polo, Le podium du 3e étage, point de rendez-vous unanime, merci à lui d’avoir offert cet espace à Myriam ( encore !), merci à Manue et Mariette pour leur énergie bravant toute épreuve, merci à la triple vodka à 80 000 IDR, et merci à L’Irlande et à L’Espagne évidemment. Et enfin, merci à la terrasse du dernier étage, qui m’a sauvé plus d’une fois du podium du 3e étage… et pour finir, merci aux videurs de nous avoir tous les soirs répétés «  You have to go now… GO HOME !!!! ». Ah oui, j’oubliais, merci à la piscine du Legian d’être toujours là à 6h du matin. Ben voilà, ça c’est dit, c’est fait. De belles soirées, de belles rigolades, le mot « Hangover » prend tout son sens maintenant, c’est beau la jeunesse… « MAIS TU SAIS PAS TOI… ». Ben on sait maintenant… même si on ne se souvient pas toujours. Maintenant ça suffit, on part pour Ubud tous ensemble. Point trop n’en faut. Finalement, je crois qu’on était plus les 7 péchés capitaux…

Publié dans Indo-Malaisie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R

Ben voilà, c'est ça qu'est bon, se mettre des "murges" dans des discothèques occidentalcoolisées à 10 000 kms de Saint Tropez mais avec de vrais amis! Elle est belle la jeunesse! ;p Et puis un
petit plongeon à 6h du matin pour se rafraîchir les idées : c'est le pied! Ca va un temps, ça fait un bon break quoique "sportif" et puis roulez jeunesse vers d'autres aventures plus culturelles!


Répondre
T

Ou les 7 alcoolos occidentaux :p


Répondre